Margin Call (2011)

Aller en bas

Margin Call (2011)

Message  Liam le Lun 8 Oct - 19:28

J'ai regardé ce film l'autre soir et j'ai trouvé ça assez intéressant. Le film tente de dramatiser de façon fictive le crash de 2007-2008 autour des hedge funds.
Une fois qu'une énorme boite de traders se rend compte que le système va s’effondrer, la question que se pose la boite c'est: Est-ce qu'il faut tout vendre et sauver les meubles (c'est à dire concrètement vendre quelque chose qui n'a plus aucune valeur)? Ou faut-il admettre la défaite et assumer les erreurs? En fait la deuxième option n'est jamais sérieusement considérée.
A travers un aperçu de la vie de ces personnes qui à la fois contrôlent le flux de quantités astronomiques d'argent d'une économie à une autre et qui à la fois sont complètement déconnectés de la réalité économique que vivent "les gens normaux", comme ils les appellent, j'ai l'impression que le film tient un regard quand même très ironique et relativement critique sur ce système.
Bon, beaucoup de choses un peu caricaturales aussi, notamment des speechs du personnage joué par Jeremy Irons, qui auraient pu sauter. Mais, sans être un film anarchiste révolutionnaire, il me semble que le film condamne de façon assez violente et sans ambiguïté l'aspect oligarchique, totalitaire et anti-démocratique des systèmes des hedges funds en particuliers, et la bourse en général.

Je serais curieux d'avoir des autres opinions sur ce film, car même si j'étais plutôt agréablement surpris, je suis loin d'être persuadé de son potentiel subversif.

Liam

Liam

Messages : 8
Date d'inscription : 08/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Margin Call (2011)

Message  troispommes le Lun 26 Nov - 17:39

J'ai regardé Margin Call exprès pour pouvoir mettre une réponse. Smile mais en fait, il ne m'a pas emballé.
Je trouve qu'il y a quelques petits propos un peu subversif. On voit souvent par exemple que plus on monte dans le hiérarchie, moins les gens comprenaient ce qu'ils faisaient. Il est clairement dit que le grand chef, lui, ne perdra rien quoiqu'il arrive.
On voit aussi l'injustice du système salarié où il faut toujours et tout le temps être le meilleur sans que cela soit suffisant.
Après, je trouve que le film se donne un style obscur, il semble s'adresser aux initiés (à moins que je ne sois pas assez subtile pour cela). On peut justifier cela par le fait de vouloir souligner le décalage entre les personnages du film et la réalité mais on insiste juste au questionnement d'une poignée de gars plus sensible que les autres.
Voilà, un petit point de vue rapide.

troispommes

Messages : 1
Date d'inscription : 26/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Margin Call (2011)

Message  Liam le Sam 15 Déc - 12:58

Oui en effet, le film souffre un peu de vouloir dénoncer la domination en critiquant de l'intérieur le système de domination tout en haut tout en haut, et au final cours peut-être le danger de se résumer à un exercice de style...la critique du capitalisme se résume un peu à critiquer le "mauvais capitalisme", celui qui "n'est pas responsable", plutôt que de critiquer les fondements même d'un système qui se bâtit sur l'exploitation de la main d'œuvre du salariat.
La seule scène où on voit une des "vrais personnes" me semblent tout de même assez réussi. Je parle de la scène de l'ascenseur, où deux des dominant-e-s se retrouvent de chaque côté d'une femme de ménage dans l'ascenseur. Au début illes hésitent un peu de parler de ce qui se passe mais se rendent vite compte (à mon sens) que ça ne sert à rien de se cacher, vu que le gouffre qui les séparent de cette femme est tellement immense qu'illes parlent presque une langue différente. L'ironie de la scène me semble assez réussite, et sans ambiguïté: ces deux personnes sont en train de discuter de faire quelque chose qui va en premier lieu se répercuter sur des personnes comme cette femme à qui illes n'adressent même pas la parole et dont ils reconnaissent à peine l'existence. Mais bon, ça reste une critique "d'en haut", un peu à la Cosmopolis (qui est quand même beaucoup plus fumeux à mon sens que Margin Call).

en tout cas merci de partager vos avis sur le film, qui reste pour moi un minimum intéressant pour ses velléités de critique du système financier absurde. mais bon ,c'est sur qu'au niveau des solutions, le film est plus que léger...

Liam

Messages : 8
Date d'inscription : 08/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Margin Call (2011)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum